«DROIT À LA PROTECTION DE LA FAMILLE» dans le contexte des droits de l’homme

II. Symposium sur les droits de l'homme

ANKARA - 02-04 MAI 2019

Annonce du symposium

Créée par la loi n ° 6701, conformément aux principes des Nations Unies, relatifs au statut des institutions nationales des droits de l'homme, l’Institution turque pour les droits de l’homme et l’égalité (TIHEK)  est une institution publique indépendante dotée de l'autonomie administrative et financière.

L’institution a pour principale fonction «de protéger et de promouvoir les droits de l’homme fondés sur la dignité humaine». Dans ce contexte, l’institution considère et donne la priorité au  “ droit au mariage et à la famille et à la protection de la famille” qui figure dans l’article 16 de la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies et dans d’autres conventions internationales sur les droits de l’homme et législations nationales et le considère en tant que droit fondamental au regard des droits de l'homme en général.

Conformément aux conventions internationales relatives aux droits de l'homme, l'État et la société sont responsables du droit à la protection de la famille. Le droit à la protection de la famille est considéré à la fois sous les droits négatifs qui désignent les droits individuels comme la première génération de droits et les droits positifs qui se rapportent à la deuxième génération de droits. Compte tenu de l'impact de la famille sur le droit au développement, il ne fait aucun doute que le droit à la protection de la famille est également pris en compte dans la troisième génération de droits (droits de solidarité). Pour ces raisons, le droit à la protection de la famille est un droit indispensable qui concerne toutes les dimensions des droits de l'homme.

Par contre, on constate que, dans la pratique, la famille ne peut être protégée. Les luttes de pouvoir dans la famille sont apparues, l'équilibre entre amour, respect, rôles, droits et devoirs parmi les membres de la famille s'est détérioré, la violence et les abus sont généralisés, les enfants ne peuvent pas développer une identité saine et leur avenir devient sombre et la négligence,  l'injustice ou les fausses mesures prises par les états pour protéger la famille aggravent la crise.

Dans ce contexte, par le biais de publications universitaires et de colloques, l’Institution turque pour les droits de l’homme et l’égalité (TİHEK) a pour objectif de contribuer à la littérature sur le droit à la protection de la famille, de trouver une solution aux problèmes rencontrés et de promouvoir la sensibilisation à ce problème. .

Dans ce contexte, TIHEK organisera un colloque sur le droit à la protection de la famille dans le contexte des droits de l'homme, du 2 au 4 mai 2019 à Ankara. Les contributions des personnes intéressées par le biais d'une communication écrite au Symposium seront un honneur pour nous. Ceux qui souhaitent faire une présentation lors du symposium doivent envoyer leurs résumés à sempozyum@tihek.gov.tr ​​en respectant les règles et les horaires. Les résumés doivent être composés de 500 à 600 mots et inclure la méthode de recherche et les résultats possibles. Les résumés acceptés pour le Symposium seront dans la brochure du Symposium. Les communications dont le texte intégral n’aura pas été livré à la date indiquée seront considérées comme inacceptables et ne seront pas incluses dans le symposium. Les communications présentées au symposium seront publiées sous forme de livre. En outre, les articles qui ne peuvent pas être présentés au Symposium seront publiés dans le numéro spécial de la revue turque des droits de l'homme et de l'égalité, intitulé «Droit à la protection de la famille», à condition qu'ils soient couronnés de succès au processus d'examen. La participation au symposium est gratuite. Les opinions présentées lors du symposium appartiennent au présentateur.

 

DATES  IMPORTANTES

Date limite de soumission des résumés : 20 février 2019
Annonce des résumés acceptés : 25 février 2019
Date limite de soumission du texte intégral : 20 mars 2019
Annonce du texte intégral accepté le : 5 avril 2019
Dates du symposium : 2 - 4 mai 2019

 

RÈGLES D'ÉCRITURE

  • Les résumés doivent être soumis en turc et en anglais.
  • Les résumés doivent être écrits avec une taille de caractère Times New Roman 12, 1,5 espace et inclure 500 à 600 mots. Les mots-clés ne doivent pas dépasser 5 mots.
  • Les figures et tableaux utilisés doivent être envoyés séparément en annexe du résumé.
  • L'orthographe en turc devrait être basée sur l'orthographe de l'Association de la langue turque. Les mots turcs doivent être utilisés au lieu de mots étrangers, autant que possible. S'il est nécessaire d'utiliser les mots en turc dans le texte, le mot doit d'abord être donné en turc et en anglais entre parenthèses.
  • Le titre doit comporter 10-12 mots maximum et être présenté en turc et en anglais.
  • Des exigences d’orthographe APA peuvent s’appliquer aux sujets non traités ici.
  • Les résumés seront envoyés à sempozyum@tihek.gov.tr ​​par courrier électronique.
  • Les résumés doivent être soumis au plus tard le 20 février 2019. Les participants seront informés de leur acceptation / rejet à compter du 25 février 2019 au plus tard.

 

LES SUJETS

A. La famille en tant que dynamique fondamentale de la société

  • Le concept de famille dans les cultures de l'histoire à nos jours
  • Fonctions de base de la famille
  • Le rôle de la famille dans la construction communautaire
  • La famille en tant qu’institution défendant les droits de l’homme
  • Institution de la famille et des religions
  • Nécessité d'une éducation aux droits de l'homme centrée sur la famille dans les écoles
  • Développer des politiques pour la promotion des médias sur la protection de la famille et du mariage
  • Le rôle des médias dans la protection de la famille
  • Migration et protection de la famille
  • Familles de réfugiés

 

B. Objectifs de développement durable et droit à la protection de la famille

  • Objectifs du Millénaire pour le développement et famille des Nations Unies
  • Le développement durable en tant qu'outil de développement durable et objectif
  • Encourager les politiques et pratiques nationales en matière de mariage et de famille (exemples de pays)
  • Besoins d'une famille durable et des institutions nécessaires (exemples d'implémentations internationales)
  • Développement durable et personnes âgées en famille
  • Soutenir la famille dans la lutte contre la toxicomanie, le VIH et le sida et élever des personnes en bonne santé
  • Défis de la coopération mondiale pour la protection de la famille

 

C. Le droit à la protection de la famille dans le contexte du droit des droits de l'homme

  • Portée et aspects juridiques du droit à la protection de la famille
  • Protection de la famille et respect de la vie de famille dans le droit turc
  • Protection de la famille et respect de la vie familiale dans le droit des droits de l'homme
  • Droits et obligations dans la famille
  • Réglementation légale concernant les familles à ne pas établir ou à résoudre
  • Les enfants et la famille dans le droit des droits de l'homme
  • Protection de la famille dans le contexte de la loi sur la garde et la tutelle
  • Problèmes internationaux en matière de garde / paternité (traite d'enfants, adoption d'enfants par des familles de religions différentes, etc.)
  • Problèmes de divorce et de droits de l'homme après le divorce et mesures possibles pour prévenir ces problèmes (enfants victimes de divorce, subsistance indéterminée, etc.)
  • Protection de l'union du mariage et de la médiation familiale en droit des droits de l'homme
  • Problèmes de droits de l'homme découlant de mariages précoces et solutions
  • Problèmes juridiques des mariages d'étrangers vivant en Turquie
  • Problèmes juridiques et solutions suggérées pour les femmes étrangères en raison du mariage avec leurs hommes turcs ou de leurs associations réelles

 

D. Les effets des problèmes familiaux sur les droits de l'homme

  • Prévention des abus domestiques
  • Intervention de l'Etat dans la culture de la violence dans la famille
  • Évaluation des statistiques sur le mariage et le divorce dans le contexte du droit à la protection de la famille
  • Facteurs déclenchant le divorce et mesures à prendre pour les familles durables
  • Aspects psychologiques et sociologiques du divorce et des enfants
  • Problèmes familiaux et délinquants juvéniles poussés au crime
  • Problèmes de mariage liés à l’âge sous différents angles et discrimination fondée sur l’âge
  • Problèmes de mise en œuvre et mécanismes de contrôle de la discrimination positive
  • Groupes défavorisés de la famille (personnes âgées, personnes handicapées)
  • Responsabilités de la famille et des membres de la famille, assignés par l'État
  • Obligations de la société et de l'État en ce qui concerne l'établissement et la protection de la famille (personne, institution, médias, mécanismes des droits de l'homme, etc.)

 

CONSEIL DE REGULATION

  1. Süleyman ARSLAN Président de l'Institution turque pour les droits de l'homme et l'égalité
  2. Mesut KINALI Vice-président de l'Institution turque pour les droits de l'homme et l'égalité
  3. Mehmet ALTUNTAŞ membre du Conseil des droits de l'homme et de l'égalité
  4. Mehmet Emin GENÇ Membre du Conseil des droits de l'homme et de l'égalité
  5. Dr. Halil KALABALIK Membre du Conseil des droits de l'homme et de l'égalité
  6. M. M. Refik KORKUSUZ, faculté de droit de l'Université Medeniyet
  7. Prof. Dr. Hasan Tahsin, Faculté de droit de l’Université FENDOULU Hacettepe
  8. Dr. Fatma Beğlü DİKEÇLİGİL Université d’Istanbul Gelişim, Faculté des sciences économiques et administratives
  9. Doç. Dr. Ali ARSLAN, Université Sakarya Faculté des Arts et des Sciences
  10. Dr. Abdullah ACAR, Université Necmettin Erbakan Faculté de théologie Ahmet Keleşoğlu
  11. Dr. Mustafa YAYLA, Académie de police de Turquie, Institution des sciences de la sécurité
  12. Dr. Müşerref YARDIM, Université Necmettin Erbakan Faculté des sciences sociales et humaines
  13. Dr. Yusuf SAYIN, Université Necmettin Erbakan Faculté de Sciences Politiques
  14. Dr. Murat TÜMAY, Faculté de droit de l'Université Medeniyet
  15. Nesrin AFŞAR ÇELİK, Conseiller au ministère de la Culture (ancien sous-secrétaire du ministère de la Famille et des Sciences sociales)
  16. Maître de conférences Muhterem DİLBİRLİĞİ, Académie de police de Turquie, Institution des sciences de la sécurité

 

Personnes  à contacter

  1. Emre YILDIZ Coordinatrice du Département de la protection et de la promotion des droits de l'homme Tél.: 0312 4227847
  2. Ertuğrul YAZAR Expert en droits de l'homme et en égalité Tél.: 0312 4227832
  3. Ezgi KAŞKAVAL OKYAY Expert en droits de l'homme et en égalité Tél.: 0312 4227838
  4. Sümeyye Zehra GÜLEÇ KAYIŞ Expert en droits de l'homme et en l'égalité, tél.: 0312 4227836

Close